Trucs et Conseils

Faire des choix éclairés

Retour
Rénover la cuisine? Pourquoi pas!

Rénover la cuisine? Pourquoi pas!

Que ce soit pour la cuisine, la salle de bain ou encore la salle familiale, plusieurs motifs peuvent être à l’origine d’un projet de rénovation! Si certaines raisons sont purement esthétiques, d’autres sont parfaitement pratiques et rationnelles.

Côté cœur, on peut vouloir rénover sa cuisine pour le simple plaisir de donner un coup de jeunesse à cette pièce où l’on passe énormément de temps. De plus, la télé, les réseaux sociaux et les magazines regorgent de cuisines toutes plus magnifiques les unes que les autres. Et parfois, lorsqu’on se compare… on se désole.

De nouveaux matériaux et accessoires affluent sur le marché au fil du temps et bien sûr, les installations en place dans notre cuisine perdent de leur lustre avec les années. Les émissions de décoration nous font facilement réaliser qu’avec des armoires et du rangement mieux adaptés et un comptoir et de l’éclairage mieux positionnés, notre quotidien serait grandement amélioré. Aussi, puisqu’il s’agit d’une pièce centrale, une cuisine actualisée confère beaucoup d’éclat à une propriété.

Portes armoires

Quoi qu'il en soit, si vous rénovez pour des motifs principalement esthétiques, sachez que vous n’êtes pas seuls. Un récent sondage* piloté par l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) et RénoAssistance confirme que 65 % des propriétaires rénovent d’abord pour des raisons esthétiques. Ce même sondage révèle que parmi les projets de rénovation qui sont dans les plans des Québécois, les rénovations de la salle de bain (28 %) et de la cuisine (26 %) sont dans le haut de la liste.

D’un autre côté, l’envie de rénover la cuisine peut avoir pour but de mieux répondre aux besoins des résidents. En effet, des changements sociodémographiques peuvent justifier des améliorations à l’environnement. Par exemple, un couple sans enfant qui avait l’habitude de manger au restaurant 3 ou 4 soirs par semaine pourra voir ses besoins changer lorsque des enfants se joindront à lui. Les repas en famille pourront nécessiter des installations et dispositions différentes. Même chose pour les familles qui accueillent une personne à mobilité réduite parmi eux. L’espace requis pour un fauteuil roulant pourrait inciter les gens à réaménager les lieux et ainsi favoriser une préparation des repas plus efficace et agréable. Puisque la cuisine est fréquentée par toute la famille, il est souhaitable qu’elle soit fonctionnelle et adaptée à ses différents utilisateurs et qu’elle puisse répondre aux besoins de tous.

Grâce aux diverses innovations proposées, certains souhaitent rénover leur cuisine afin d’y introduire des technologies ou équipements qui pourront simplifier ou enrichir leur quotidien. Qu’il s’agisse de nouvelles fenêtres écoénergétiques qui feront baisser les frais de chauffage, de raccordements qui vous permettront de cuisiner au gaz naturel et d’un coin ordinateur qui vous permettra de superviser les devoirs de vos enfants ou leur navigation sur les réseaux sociaux, ces installations gagneront à être soigneusement intégrées et harmonisées à l’environnement.

En somme, de multiples raisons peuvent justifier un projet de rénovation! Mais bien sûr, pour quiconque souhaite ardemment rénover sa cuisine… toutes les raisons sont bonnes!

Vous avez vous aussi envie de rénover votre cuisine? Cliquez ici pour trouver le fabricant d'armoires qui réalisera votre cuisine de rêve!

* Données tirées de la publication : L’effervescence du marché de la rénovation résidentielle n’est pas près de s’estomper au Québec. Pour consulter les résultats du sondage mené par l’APCHQ et RénoAssistance, cliquez ici.

L’association des fabricants et détaillants de l’industrie de la cuisine du Québec (AFDICQ) est propriétaire des documents présentés sur son site Internet et en détient les droits d’auteur. Par conséquent, il est strictement interdit de copier, reproduire ou adapter les documents proposés sur ce site, en tout ou en partie, sans l’autorisation de l’AFDICQ.

Retour